Adoptez un Hérisson

Une grande opération Coteaux 21 pour passer au ZERO PHYTO !

Mardi, 01 Novembre 2011 18:44

Atelier jardinage: préparez votre jadin pour l'hiver (les notes)

Écrit par  eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

Vous trouverez quelques notes prises en vrac lors de l'atelier du 16 Octobre chez Véronique. L'objectif est de regrouper toutes ces notes dans un observatoire des bonnes pratiques du jardinage sur les Coteaux.

Et si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas.

 

Les notes:

Paillage: carton pour faire mourir les herbes, haves des tontes superposées. Puis on met des copeaux. Puis de la fiente de poule. On laisse jusqu'en Avril
Attention : ne pas mettre de fiente (trop riche en azote) sur un emplacement destiné à des légumes racines ou tubercules.

Moutarde: 2 techniques. Soit on n'arrache pas et on les met sous le paillage, soit on l'arrache

Quelques conseils sur les éléments à ne pas introduire dans un paillage ou un composteur :
Les feuilles de Magnolia, néflier de Japon sont de type coriaces (à décomposition très lente) et contiennent des essences dont la libération va perturber la décomposition des autres végétaux. A brûler impérativement.
L’introduction de cendres qui contiennent naturellement de la potasse perturbe également le processus de décomposition.

Les cendres seront utilisées en engrais de fond pour les plantations afin de faciliter l’enracinement. Son usage est tout à fait recommandé pour la plantation de fraisiers ou d’arbres fruitiers. Nous aurons l’occasion d’en parler lors de notre prochaine séance jardinage en novembre. A mélanger aussi avec du compost près à l'usage car mélanger à la terre on risque de fabriquer du « béton », les terres des Coteaux étant très argileuses. Autrefois on mélangeait la cendre à l'argile pour construire les maisons en briques crues.

De l’usage des granulats au jardin :
Mettre des pierres de marbre au pied des tomates par dessus le paillage, permet de renvoyer la lumière  et limite les arrosages. La décomposition du marbre apporte également des éléments minéraux. Vous obtiendrez une bonne production de tomates quasiment sans traitement et avec très peu d'arrosage.


Pouzzolane: pierre volcanique poreuse, très riche en sel minéraux, fonctionne un peu comme une éponge. En granulométrie inférieure à 5mm et enfouie par griffage dans le potager, elle permet de réguler le sol.
Achat groupé de pouzzolane: à réfléchir.
Éviter de mettre du sable dans le potager car il s'infiltre l'été dans les crevasses et disparait avec les pluies d’automnes.


A propos de fruits rouges :
La plantation du fraisier est préférable en automne pour lui laisser le temps de faire ses racines et d’augmenter sa résistance à la chaleur d’été. En effet au printemps, la plante va privilégier la fructification au dépend de l’enracinement.

Pour les framboisiers, effectuer la plantation dans une zone nord-est avec une bonne part d’ombre dans la journée. Il faut beaucoup pailler (dominante déchet de bois) car le framboisier pousse naturellement en forêt où il y a du débardage. Dans l'hiver, il faut rabattre le framboisier d'un peu moins de la  moitié.

Choux fleur, navets, laitues 4 saisons pour fin mars, des oignons, du fenouil sous cloche Petits pois pour le printemps mais très difficile sur les Coteaux Fève à la place des tomates d'été


Que faire face aux ennemis du jardin ?
otiorhynque: se renseigner sur comment s'en débarrasser ? action Marc
Je n’ai pas trouvé de solution curative pour se débarrasser de ce coléoptère nocturne (http://www.walhorti.com/pbi_aux/19_doc_fr.pdf )
. Par contre à titre préventif on peut utiliser la rue (Ruta Graveolens) en infusion ou huile essentielle pour renforcer l’effet toxique de la plante menacée. Cette plante est également utilisée comme médicament, vous pourrez donc en trouver dans les herboristeries (qui malheureusement sont en voie de disparition). Le mieux est d’en cultiver un pied dans son jardin. D’ailleurs à ce sujet on pourrait organiser une session « plantes indispensables au jardin ».
En pièce jointe j’ai mis pour les intéressés la fiche Otiorhynque tirée du livre « Les soins naturels aux arbres » écrit par Eric PETIOT aux Editions du Terran mais ne pas la publier sur le site, les droits de reproduction étant réservés.


Les limaces
: le mieux, c'est les poules (mais également une coupe de bière sans alcool enterrée au ras du sol et muni d’un couvercle troué sur les bords pour laisser passer les limaces mais éviter que le hérisson vienne se délecter)


L'union, st Genies, était une terre de fraisier et de framboisiers Entre Rodez et severac le Chateau, Plein de jardins

Dernière modification le Mardi, 01 Novembre 2011 18:52
Login to post comments

L'association Coteaux21

Les statuts de l'association coteaux21 (cliquez sur le lien)

Le bulletin d'adhésion (cliquez sur le lien)

Comment participer

Publier des articles, animer des ateliers, proposer des sujets, des thématiques...
contactez nous

Qui sommes nous ?

Débuté en 2006 par une poignée de citoyens, l'association regroupe aujourd'hui de très nombreuses familles désirant agir pour un futur plus soutenable, sans attendre que tout vienne d'en haut.