Mardi, 01 Novembre 2016 18:08

Rupture et plaisir (Témoignage Essai Tesla modèle S), 28 octobre 2016, petit exemple d’écologie positive (enfin !)

Écrit par  eric peyrucain
Évaluez cet article
(1 vote)

Le tout défrayant jeune constructeur automobile Tesla spécialisé dans les routières tout électrique (sans réelle concurrence, les autres proposant plutôt des citadines) m’a convié à l’essai pendant une heure en banlieue nord toulousaine. Il s’agissait d’une TESLA modèle S 90D, puissance environ 500 ch pour un poids de 2.1 Tonne, 225 Km/h, 0-100Km/h en 4.4s, tin tin tin.

Et c’est bluffant. Le reste ci-après est superfétatoire mais pour les passionnés et le même prix voici quelques détails.

Tout commence par l’initiative d’un de mes fils (que je remercie) qui m’a inscrit pour un essai auprès du constructeur. Ce dernier m’appelle en s’excusant de la démarche et si ça ne dérange pas etc, .. bla bla très poli/ Il me demande si un essai sur Bordeaux pouvait m’intéresser. Je décline l’offre car pas de shopping prévu chez Juppé & Co. Il me rappelle (le commercial pas le Politique) une semaine plus tard pour un essai sur Toulouse. Et là banco je fonce.

Arrivé un quart d’heure avant pour les formalités administratives (relevé de permis et engagement de responsabilité) puis la charmante et très compétente hôtesse (j’ai pas réussi à la sécher sur mes nombreuses respectables questions), me fait faire un tour du beau châssis (de la voiture !) :

Petit coffre à l’avant (pour un sac à dos ou gros sac de sport, une paire de ski pliée en deux rentrera difficilement), très bon coffre à l’arrière. Une option propose 2 sièges d’appoint en position dos à la route, ce qui porte le nombre de place à 5+2. On peut les ranger dans une grosse trappe sous le coffre. Très bon espace intérieur, plancher tout plat, ambiance sobre et lumineuse (grand toit ouvrant panoramique), très bonne finition. Je dirais sans surprise on est dans la catégorie premium non ostentatoire (tous modèles, toutes version confondues).

On débranche la prise du superchargeur TESLA (car sinon la rallonge est trop courte pour pouvoir s’éloigner de la borne et atteindre une destination ambitieuse  ). Elle se cache malicieusement dans un réflecteur de phare. Les poignées de portes encastrées se dégagent automatiquement. En position rétractée ça doit améliorer la pénétration dans l’air, mais disons que au minimum ça jette un peu la classe. Je m’installe, règle électriquement le siège. Pour démarrer j’appuie sur le frein (because boite auto oblige) et zut rien ne se passe. Ah mais c’est normal, le moteur est déjà « ON » et il ne se manifestera pas par un vroum-vroum antédiluvien. Enclenchement de la marche arrière dans un même silence qui en prédit long. Et on roule tranquille. Effectivement, on entend que quelques bruits aérodynamiques et ceux des pneus (les marques de pneumatiques standards sont sélectionnées en fonction de leur faible bruit de roulement). Pas de moulin à café électrique (j’ai fait la supposition raisonnable qu’il y avait un moteur, en fait y en a 2, mais où ?). L’accélération comme prévue est potentiellement foudroyante (je n’ai pas testé significativement cette capacité et c’est pas mon truc). Le freinage est particulier car à récupération d’énergie. On s’y fait très bien et c’est en fait bien mieux. Bref, l’ensemble laisse une impression de vivacité, souplesse très agréable et très confortable.

Ah aussi j’allais oublier, j’ai testé la fonction « autopilot » qui donne de l’autonomie partielle au véhicule sur les grandes routes ou autoroutes. Le véhicule repère les voitures de devant et sur les côtés, ainsi que les bords de la voie, ajuste sa trajectoire, sa vitesse (comme un régulateur adaptatif), les distances de sécurité automatiquement. C’est génial !

Seule déception : c’est quand j’ai rejoint le monde réel et repris ma voiture thermique (réputée aussi premium), alors là c’était quand même bien ringard, pas cool et quelle claque !

Quelques détails glanés :

Prix aux alentours de 100K€ (là ça pique un peu quand même). Brève analyse économique basique (sinon actionnez votre tableur préféré) : avec 20 000km/an, 6l de gasoil de consommation aux 100 km et 1.1€/l, on dépense environ 100€/mois. Le modèle 3 (gamme plus accessible) qui devrait sortir fin 2017 est annoncé à 35K$ (déjà 400000 précommandes !)

4 roues motrices (sauf début de gamme en propulsion mais dans ce cas comportement très éloigné des « allemandes à propu classiques » de par la répartition des masses et du centre de gravité)

Plus de 300 km d’autonomie réelle à 130 km/h (et environ 400 km pour certaines versions)

Recharge en superchargeur Tesla (gratuit, classe le gars !) : 20-30 mn pour 150 km d’autonomie. Pendant cette pause il n’est pas prévu de sandwich Tesla, mais je pense qu’il y a un créneau commercial à exploiter

Recharge sur prise secteur : 1h/15km d’autonomie

Des bornes Tesla partout en France et repérées sur la carte de la console, nombre en augmentation permanente. Possibilité de charger partout (donc plus ou moins rapidement) avec les adaptateurs multiples fournis avec le câble.

Véhicule hyper connecté (carte SIM) avec mise à jour automatique, géolocalisé et tout le tin touin numérique.

Sur la console centrale (méga écran tactile de 17 pouces/ comme mon PC) on peut simuler/planifier son voyage (Google Maps), les bornes Tesla optimales sont repérées, la durée du voyage est calculée. Ainsi Toulouse/Lyon nécessite 2 arrêts recharge de 20-30 mn chacun voire un seul (les batteries n’étaient pas pleines quand le parcours a été simulé). Toulouse/Paris demandera 2 arrêts.

Une garantie de 4 ans ou 80 000 km (selon la première éventualité) et une garantie batterie et mécanisme d'entraînement de 8 ans avec kilométrage illimité

Au niveau assurance, on serait dans des tarifs mieux que compétitifs (géolocalisation, catégorie de conducteurs, aucun vol, sécurité passive et active)

J’ai vu aussi la Tesla modèle X (2.6 Tonnes, 0-100Km/h # 6 s) avec les portes arrières à ouverture papillon proposant ainsi un accès super aisé (il y a des sécurités limitant l’ouverture si obstacle en hauteur ou latéral).

Certaines versions de Tesla S permettent le 0 à 100km/h en 3 s soit l’équivalent des meilleures Ferrari, les passionnés apprécieront…

Elon Musk est un visionnaire et il va (encore) réussir.

Signé le petit stagiaire chroniqueur auto

Dernière modification le Mardi, 01 Novembre 2016 18:17
eric peyrucain

Dernier de eric peyrucain

Haut de la page