Adoptez un Hérisson

Une grande opération Coteaux 21 pour passer au ZERO PHYTO !

Alimentation et commerce de proximité (26)

Évaluez cet article
(0 votes)

Après une telle démonstration lors du salon, vous attentiez tous la super recette de Marie pour les Yaourts. Et en plus, pas besoin de yaourtière. Et bien voilà la recette :

Yaourt maison sans yaourtière

Faire bouillir un litre de lait (demi-écrémé ou entier, bio de préférence).

Ajouter hors du feu 4 cuillères à soupe de sucre

Laisser refroidir à 43°-45°C (quand on peut toucher le bord de la casserole sans se brûler),

Mélan   Mélanger à ce moment-là, un yaourt traditionnel ou brassé,

Veiller à bien mélanger.

Verser dans une boite type tuperware. Refermer hermétiquement.

Fermentation Au choix :

Au four :

à 40°pendant 2h30 puis à four éteint pendant 6 heures. Ensuite placer au réfrigérateur.

Dans une glacière (ou marmite norvégienne) :

placer deux bouteilles d’eau brûlante et le tuperware dans un sac isotherme , placer le tout dans une glacière. Laisser agir 12h (la veille pour le lendemain)

(possibilité d’épaissir le yaourt en ajoutant au lait chaud une cuil à soupe de lait en poudre)

Ce yaourt se conserve 1 semaine au frais. Penser à en prélever l’équivalent d’un pot dans une boite hermétique pour la prochaine production.



Régalez-vous bien.
Évaluez cet article
(0 votes)

Dernière conférence du salon, Mr Joffres de la ferme des Fleurettes nous a expliqué l'importance du lien direct entre le paysan et ses clients: c'est aujourd'hui une des seules manières de garder une agriculture de proximité, procurant un revenu digne de ce nom aux agriculteurs, en récompense d'un travail très prenant.

Alors, achetez local, de saison et en circuit court.

Vous trouverez plus d'information sur une des façons d'apréhender le circuit cour: les AMAP.
Vendredi, 11 Avril 2008 01:00

Salon 'Bien Manger' - les jus de fruit

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

François Jacquemin nous a ensuite parlé avec talent de ce qu'il y a derrière une bouteille de jus de fruit, et ce qu'il y a derrière chaque label que l'on peut voir fleurir sur les bouteilles.

Cliquez ici pour télécharger la présentation.

En conclusion, essayons de consommer des jus de fruit de saison en circuit court, c'est à peu près la seule façon de bien connaitre qu'est-ce qu'il y a derrière un jus de fruit. Cela permet aussi de nous assurer de la conservation des principes nutritifs des jus de fruit.
Mercredi, 02 Avril 2008 01:00

Salon 'Bien Manger' - le poisson

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

Nouveau  volet de notre petit parcours vers une alimentation durable: le poisson.

Les données
75% des ressources mondiales de poissons sont épuisées , surexploitées ou en passe de l'être ( FAO )‏
Les stocks sauvages de cabillaud (morue) ont baissé de 70% en 30 ans.

Le constat
95% du saumon consommé en France est issu de l'aquaculture
1 Kg de saumon d'élevage demande 4 à 5 Kg de poisson sauvages pêchés et réduits en farine
L'élevage intensif de poisson induit traitements chimiques et antibiotiques systématiques.

Les gestes que nous pouvons faire:
Achetons des poissons issus du littoral le plus proche
Achetons des poissons saison. Pour vous rappeler des saisons du poisson, un site très bien fait www.ephemeride.com
Achetons des poissons MSC
MSC
Mardi, 01 Avril 2008 01:00

Salon 'Bien Manger' - Le sucre

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

Alors, le sucre:
Les données
Savez-vous que la France est le 1er producteur mondial betterave sucrière. C'est la 1er culture de l'hexagone.
‏Chaque français consomme 35 Kg par an et par habitant en France !

Le constat
Le sucre est une culture très subventionnée en Europe. Ces subventions entrainent de grands déséquilibres Nord Sud.‏
Le sucre est une culture intensive = herbicides, désinfectants, déforestation
Enfin, le sucre blanc est sucre blanchi chimiquement

Les gestes que nous pouvons faire:
Réduisons nos consommation en sucre
(impact sur notre santé et sur la culture intensive)
Préférons du sucre blond ou roux, des sirops d'agave ou d'érable, et même mieux du miel ou du sucre intégral (rapadura)
(impact sur notre santé et sur la réduction de production des produits chimiques)
Préférons du sucre bio équitable
(impact sur notre santé, sur la réduction des produits chimiques, sur un meilleur respect de la terre et des droits de l'homme)

Lundi, 31 Mars 2008 01:00

Salon 'Bien Manger' - Les oeufs

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

Deuxième épisode de notre voyage au coeur de notre alimentation quotidienne: les oeufs.

Et oui, des oeufs,nous en mangeaons tous les jours, soit directement, soit incorporés dans des gateaux ou des plats cuisinés.



Les données
Et bien, saviez-vous que, en France, 90 % des oeufs viennent de poules élevées en cage !!


Le constat
Alors, quand vous avez le choix, regardez bien le numéro écrit sur l'oeuf comme sur l'image ci dessous. Et bien, le premier numéro a une signification très particulière, telle que je l'ai découvert sur le site de www.pmaf.org
0: œufs de poules élevées en plein air (agriculture biologique), au moins 2,5m2 de terrain par poule
1:
œufs de poules élevées en plein air, au moins 2,5m2 de terrain par poule
2:œufs de poules élevées au sol, au maximum 9m2 de terrain par poule
3: œufs de poules élevées en cage, avec 18 poules par m2

Les gestes que nous pouvons faire:
Préférons les oeufs du paysan que nous connaissons
Préférons les oeufs numérotés 0 (ou 1)‏
Méfions des fausses Appellations
Informons nous au restaurant d'où viennent les oeufs

Alors, choisissons bien !!
Page 2 sur 2

L'association Coteaux21

Les statuts de l'association coteaux21 (cliquez sur le lien)

Le bulletin d'adhésion (cliquez sur le lien)

Comment participer

Publier des articles, animer des ateliers, proposer des sujets, des thématiques...
contactez nous

Qui sommes nous ?

Débuté en 2006 par une poignée de citoyens, l'association regroupe aujourd'hui de très nombreuses familles désirant agir pour un futur plus soutenable, sans attendre que tout vienne d'en haut.