Adoptez un Hérisson

Une grande opération Coteaux 21 pour passer au ZERO PHYTO !

Jardinage (29)

Dimanche, 28 Février 2016 10:15

Un anti taupe au naturel: l'EUPHORBE EPURGE

Écrit par J.P.Fabre
Évaluez cet article
(0 votes)

Oui, vous avez bien lu, on peut faire quelque chose de naturel pour ne plus avoir des taupes dans son jardin. Comme la nature est souvent très bien faite, une plante repousse nos petits amis.

Description :Plante vivace solide,produisant des tiges à feuillage argenté au revers,d'une hauteur de 1 m à la floraison Elle est toxique et mortelle et la sève présente dans la tige,les feuilles et les racines dégage une odeur très forte et persistante qui est irritante pour la peau.On trouve couramment cette plante dans les friches de notre région mais aussi en montagne et dans la garrigue.

 

Emploi : Le plus simple est de l'extraire du sol avec une bêche ou une petite pelle et la planter avec ses racines en divers points du jardin ,massifs ,buttes ou bandes de BRF et Mulsh. Cette opération peut donc être réalisée toute l'année ,d'autre-part cette plante produit des graines qui se reproduisent très facilement.

Une autre possibilité d'utilisation est de faire fermenter cette plante à raison de 800 gr pour 10 litres d'eau et l'employer pour un arrosage le long des galeries ou autour des cultures à protéger .

C'est aussi un moyen également très efficace pour lutter contre les limaces et campagnols.

Évaluez cet article
(0 votes)

L’association Pétanielle (du nom de variétés de blés de pays), membre du réseau « Semences paysannes » a pour objectif la conservation et la remise en culture de variété de céréales, essentiellement des blés) dites de pays (car avant l’agriculture intensive, chaque « pays » avait sa variété adaptée à son terroir).

Un très grand nombre de ces variétés existaient avant le développement de l’agriculture intensive dans les années 50/60. Elles ont été remplacées par un petit nombre de variétés « modernes » à paille courte, homogènes, à glutens adaptés à la boulangerie industrielle (d’où les problèmes d’intolérance).

Ces variétés de pays, indépendamment de l’intérêt de préserver cette biodiversité, présentent des caractéristiques (adaptation à une agriculture bio, à des terroirs pauvres, propriétés organoleptiques, digestibilité, …) qui intéressent des paysans meuniers ou des paysans boulanger.

Ces variétés existent encore chez certains vieux paysans (cas rare), mais surtout dans des frigos de l’INRA, qui a de moins en moins les moyens de les remettre régulièrement en culture.

L’association a mis en place un concept original. Elle est composée de paysans mais aussi de jardiniers. Les jardinier s’occupent de la conservation et des premières multiplications, tâches que les paysans n’ont pas le temps de faire. Chaque jardinier cultive ainsi chaque année un (ou plusieurs) m2 de blé, d’orge, d’épeautre. L’association plante aussi chaque année chez un des paysans la collection complète.

Les temps forts sont la visite de la collection (cette année le 13 juin) et le battage en commun (19 septembre). L’association  recherche des jardiniers qui veuillent s’engager dans cette démarche, et Coteaux 21 entend bien être de la partie. Contactez nous vite si cela vous intéresse.

Plus de renseignements sur le site www.semeursmip.org

Vendredi, 21 Novembre 2014 21:22

Atelier permaculture

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

En complément de la soirée Film-Débat organisée par Passion Jardin (jeudi 13 novembre à Verfeuil), animée par Pascal Bordier de l'association Brin de Paille.
Thierry Orféo a gentiment accepté samedi, de nous montrer son jardin-potager cultivé en permaculture.

Nous nous sommes tous présentés lors d'un échange collectif. Nous présentions notre approche du potager, notre pratique du potager, pourquoi nous nous intéressions à la permaculture.
Une diversité d'horizon et de point de vue ont enrichi les débats. Thierry avait l'occasion de rebondir sur de nombreux sujets autour de nos pratiques.

Ensuite, nous avons visité le potager. Thierry nous a expliqué :
- Comment faire son compost ? disposé en andain et nous a parlé des différentes actions à faire pour le réaliser correctement (aération, humidité, couvrir/retourner, rapport carbone/azote...)
- Comment faire des buttes ? bécher la terre et creuser afin d'apporter de la terre. Lui n'a pas disposé de bois morts dans ses buttes, juste de la terre. Pailler la butte. Semer sous la paille de l'engrais vert à la bonne saison. Ne plus retourner la terre.
- Pourquoi une butte ? drainer, conserver l'humidité sous le paillis, favoriser la microbiologie (champignons, lombrics, animaux...), moins se baisser (la terre est moins basse !).
- Colocation avec les animaux ? Attirer les hérissons avec des coins naturels de fouillis (tas de bois...), avoir un poulailler

Nous remercions amicalementThierry pour son accueil chaleureux et le partage de son savoir en toute simplicité.


Quelques photos de notre atelier, cliquez ici

 

Voici quelques liens utiles sur la permaculture :

VIDEOS
Permaculteur Eric et Philip Forrer présente ; "Le jardin du Graal" :
- https://www.youtube.com/watch?v=lWxwXYrxxxU
Le Jardin d'Emilia (Hazelip)
- Partie 1 : https://www.youtube.com/watch?v=E7A3qEBEm6A
- Partie 2 : https://www.youtube.com/watch?v=aMC4xvInSFU
- Partie 3 : https://www.youtube.com/watch?v=u2zR4_OcIMs

LIVRES
Mollison; introduction à la permaculture; Passerelle Eco
Mars; Premiers pas en permaculture; Passerelle Eco
Schlup; Permaculture; Kangaroots
Holzer; La permaculture; imagine un colibri
Whitefield; Créer un jardin forêt; imagine un colibri
Dominique Soltner: guide du nouveau jardinage

Samedi, 08 Mars 2014 23:04

450€ si vous brulez vos déchets verts

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

Le beau temps revient et tout le monde ressort dans son jardin. Après quelques tailles, vous vous retrouvez devant un gros volume de branches et vous etes tentés de les faire bruler pour aller plus vite: alors lisez d'abord la circulaire du 18 Novembre 2011 du ministère qui vous rappelle que vous risquez 450€ d'amende.

La circulaire rappelle: "Le brûlage des déchets verts peut être à l’origine de troubles de voisinages générés par les odeurs et la fumée, nuit à l’environnement et à la santé et peut être la cause de la propagation d’incendie. Plus spécifiquement, le brûlage à l’air libre est source d’émission importante de substances polluantes, dont des gaz et particules dont la concentration dans l’air doit rester conforme aux normes de la directive 2008/50/CE concernant la qualité de l’air ambiant et un air pur pour l’Europe. La combustion de biomasse peut représenter localement et selon la saison une source prépondérante dans les niveaux de pollution. Le brûlage des déchets verts est une combustion peu performante, et émet des imbrûlés en particulier si les végétaux sont humides. Les particules véhiculent des composés cancérigènes comme les hydrocarbures aromatiques polycycliques (HAP), dioxines et furanes. En outre, la toxicité des substances émises peut être accrue quand sont associés d’autres déchets comme par exemple des plastiques ou des bois traités. Il convient de rappeler le principe général d’interdiction de brûlage de tels déchets. Des solutions existent : elles passent par la valorisation sur place comme le paillage et le compostage, ou bien par la gestion collective des ces déchets. La sensibilité du milieu à la pollution de l’air (fond de vallée par exemple), la connaissance du comportement thermique de l’air (l’air froid, plus dense et donc plus lourd, reste près du sol), la qualité des combustibles (matières sèches, pas de plastiques et autres déchets ménagers) sont des facteurs clés à considérer pour la délivrance de dérogations autorisant le brûlage."

Alors, Coteaux 21 vous propose la location de broyeur, ce qui vous permettra en plus de faire de l'engrais vert, du BRF, et cela vous évitera d'autres dépenses à la jardinerie. Alors, un petit geste pour chacun de nous, un grand résultat pour la santé des voisins et de la planète.

Dimanche, 29 Septembre 2013 21:03

La fête de la tomate à l'école

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(1 vote)

Le potager à l’école est né d’une action commune entre l'Agenda 21 de Saint Genies Bellevue et l’association Coteau 21. Ce potager écologique apprend aux enfants que pour produire de bons légumes, il faut respecter la biodiversité, les insectes, le sol et l’eau. C’est l’association «Jardins de tomates» qui a offert les graines pour une production de 15 variétés de tomates avec des noms étranges tels que «rose de berne».

Jeudi 19 Septembre a eu lieu à l’école élémentaire de St Geniès Bellevue la fête de la tomate. Les CP et CE1 ont expliqué aux autres enfants les différentes étapes de plantation de la tomate.

Le chef de cuisine Laurent Regalet a 'régalé' les enfants grâce à un atelier de cuisine sur le thème de la tomate et a proposé divers ateliers aux enfants qui ont pu cuisiner et déguster les tomates qu’ils avaient semées et planté.

Cette journée a appris aux enfants qu’il est nécessaire de maintenir dans les potagers une grande variété de tomates sans insecticides et sans désherbants et que la tomate est verte, rouge, jaune ou noire, et le tout dans une ambiance super conviviale.

Un grand merci à Véronique, Marc et Laurent qui ont animé comme des chefs cet atelier. Un grand merci à l'école et à la Mairie d'avoir ouvert cet espace d'expérimentation pour les enfants.

On en avait même parlé dans la Dépèche (cliquez ici)

Lundi, 02 Septembre 2013 18:26

La chasse aux limaces

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(2 votes)

La fin de l'été approche et les jours racourcissent. Les matinées sont fraîches et la rosée se dépose sur la végétation.

Nous entrons dans la période de reproduction des limaces qui va s'accélérer avec les pluies du prochain week-end.

La meilleure prévention contre l'envahissement de ces gastéropodes sera de limiter leur naissance.

Chaque matin parcourez votre jardin à leurs recherches et ramassez-les (les gants sont conseillés). Donnez les à vos poules si vous en avez, sinon stokez les à l'ombre dans un seau plastique fermé par un carreau de terre cuite. Au bout d'une semaine videz votre seau dans un lieu naturel suffisamment éloigné de votre jardin.

Bien que les limaces fassent de tant à autre des dégats dans nos semis ou jeunes plantations elles ont un rôle très important dans le recyclage des déchets végétaux ou animaux.

Évaluez cet article
(1 vote)

Le mois d’avril est la période des semis et du repiquage mais vous n’avez plus de godets pour les faire. Voici une recette qui vous permettra de recycler vos boites à œufs en carton mâché. Cliquez ici pour toutes les étapes de ce petit bricolage.

Amusez vous bien !

Évaluez cet article
(0 votes)

Vous avez loupé cette excellente présentation d' Arbres et Paysages d'Autan le 29 Septembre à St Geniès.

Et bien, avant de contacter directement l'association, jetez un coup d'oeil à la présentation qu'ils vous avaient préparé (cliquez ici).

Donc, si vous en avez marre de votre haie de résineux ou de laurières, si vous voulez des essences locales avec un développement maitrisé, contactez vite Arbres et Paysage d'Autan et pour 2,2€ du mètre linéaire (paillage compris), vous aurez une superbe haie.

On a testé et on aime ! Alors, parlez en autour de vous !!

Lundi, 09 Avril 2012 21:16

Tailler ses fruitiers

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

Suite à l'atelier que nous avions organisé en Février dans le verger de Jean Pierre, vous trouverez un recueil des bonnes pratiques pour tailler un arbre fruitier sur nos Coteaux. Un grand merci à Marc de nous avoir fait partager son savoir.

Cliquez ici pour télécharger le document.

Retrouvez les photos de l'atelier en cliquant ici

Dimanche, 08 Janvier 2012 15:25

Comment planter ses fruitiers ?

Écrit par eric peyrucain
Évaluez cet article
(0 votes)

Suite à l'atelier que nous avions organisé en Novembre, vous trouverez un recueil des bonnes pratiques pour planter un arbre fruitier sur nos Coteaux. Un grand merci à Marc de nous avoir fait partager son savoir.

Cliquez ici pour télécharger le document.

Retrouvez les photos de l'atelier en cliquant ici

Page 1 sur 2

L'association Coteaux21

Les statuts de l'association coteaux21 (cliquez sur le lien)

Le bulletin d'adhésion (cliquez sur le lien)

Comment participer

Publier des articles, animer des ateliers, proposer des sujets, des thématiques...
contactez nous

Qui sommes nous ?

Débuté en 2006 par une poignée de citoyens, l'association regroupe aujourd'hui de très nombreuses familles désirant agir pour un futur plus soutenable, sans attendre que tout vienne d'en haut.