Dimanche, 08 Janvier 2012 15:25

Comment planter ses fruitiers ?

Suite à l'atelier que nous avions organisé en Novembre, vous trouverez un recueil des bonnes pratiques pour planter un arbre fruitier sur nos Coteaux. Un grand merci à Marc de nous avoir fait partager son savoir.

Cliquez ici pour télécharger le document.

Retrouvez les photos de l'atelier en cliquant ici

Publié dans Jardinage
Samedi, 03 Décembre 2011 23:07

Faites votre lessive vous-mêmes

Une alternative écologique qui fait du bien au porte monnaie !!

Tous les trucs et astuces de Nadia en cliquant ici.

Publié dans Maison

Les notes (là aussi en vrac) de l'atelier du 16 Octobre sur le bon choix des fruitiers pour nos jardins des Coteaux: là aussi, nous essayerons de regrouper tout cela dans un observatoire des bonnes pratiques du jardinage sur les Coteaux.

 

Les notes:

Les notes sur Fruitiers:

Généralités :
Avant de planter des arbres fruitiers il est important de connaître quelques règles de base : forme, orientation, influence du soleil, de la température et du vent, technique de plantation. Voir document de synthèse en pièce jointe.


En fonction de la forme des arbres, il faut adapter les distances entre les arbres. Trop souvent cette notion est négligée et certains arbres plantés vont dépérir ou être condamnés à la tronçonneuse.

Pour un arbre que l'on vient de planter, il faut l'arroser abondamment la première année y compris en hiver il faut l'arroser abondamment un arbre que l'on vient de planter pour qu'il développe son système racinaire. On parlait de 30litres à chaque fois, 3 fois par semaine en cas de sécheresse printanière comme nous avons connu cette année.

Chaque arbre a sa sensibilité au froid et elle est différente en période de repos, à la floraison et en début de fructification. Voir la fiche jointe.

Afin de forcer le système racinaire à se développer en profondeur il faut procéder à l’élimination des racines de surface qui serait apparues par exemple à l’issue d’arrosage important de la pelouse. D’une manière générale les arrosages de surface (pénétration < 50 cm) affaiblissent les arbres fruitiers.

Traitement de fin d’hiver avec de l'huile de Neem ou à défaut de l’huile de paraffine au moment ou les bourgeons commencent à éclore.


Arbres à noyau:
Ils supportent très mal la taille, on peut cependant rabattre (raccourcir) les branches au moment de la récolte. Après la plantation a plus de mal à démarrer qu'un arbre à pépin. Ils sont sujets à une maladie appelé « la gomme » ;des boules de sève surviennent au travers de l’écorce. Cette maladie par son effet est comparable à la gangrène, il faut par conséquent éliminer les rameaux atteints et les détruire par le feu.


Abricotier: plein soleil, plein vent car sensible aux maladies liées à l'humidité. Un abricotier se taille très peu. L'abricotier originaire de Turquie, croit sur des terres calcaires. Il a été adapté pour nos terrains. Quelques variétés tardives (récolte mi-juillet) viennent bien sur les Coteaux telles que abricotier polonais, rouge tardif DELBARD. Une bonne adresse pour les arbres fruitiers: http://www.delbard-direct.fr

Pêcher: arbre à vie assez courte (15 ans)
A l’opposé, un poirier ou un pommier peut durer plusieurs siècles.

Cerisier: plusieurs variétés avec des arrivées de fruits à différentes périodes. Plus de risque su les variétés tardives car plus de parasites. La Napoléon arrive bien. La cerise vraie (proche de la cerise sauvage) arrive bien aussi, arbre de taille raisonnable, fruit de bonne tenue pour les clafoutis. A exposer en zone sud-est, doit bénéficier du soleil du matin pour sécher rapidement les fruits  et éviter la pourriture.

Prunier: prunier d'agen, reine Claude dorée, oriente plein sud

Arbres à pépin:
Pommier: il vaut mieux favoriser l'ombre et la fraicheur, il ne supporte pas la chaleur et les pommes peuvent attraper des coups de soleil (tache brunâtre conduisant à la perte du fruit. Il existe des variétés qui ne murissent pas sur l’arbre mais stockées en fruitier pendant l’hiver (reinette grise,

Poirier: orienter pour optimiser l'ensoleillement d'automne car les fruits viennent à maturité plutôt à cette saison.

Adresses:
- Toulze à Castelmaurou
- Salvignac à Bessiere

Prévoir un atelier purin



Publié dans Jardinage

Vous trouverez quelques notes prises en vrac lors de l'atelier du 16 Octobre chez Véronique. L'objectif est de regrouper toutes ces notes dans un observatoire des bonnes pratiques du jardinage sur les Coteaux.

Et si vous avez d'autres idées, n'hésitez pas.

 

Les notes:

Paillage: carton pour faire mourir les herbes, haves des tontes superposées. Puis on met des copeaux. Puis de la fiente de poule. On laisse jusqu'en Avril
Attention : ne pas mettre de fiente (trop riche en azote) sur un emplacement destiné à des légumes racines ou tubercules.

Moutarde: 2 techniques. Soit on n'arrache pas et on les met sous le paillage, soit on l'arrache

Quelques conseils sur les éléments à ne pas introduire dans un paillage ou un composteur :
Les feuilles de Magnolia, néflier de Japon sont de type coriaces (à décomposition très lente) et contiennent des essences dont la libération va perturber la décomposition des autres végétaux. A brûler impérativement.
L’introduction de cendres qui contiennent naturellement de la potasse perturbe également le processus de décomposition.

Les cendres seront utilisées en engrais de fond pour les plantations afin de faciliter l’enracinement. Son usage est tout à fait recommandé pour la plantation de fraisiers ou d’arbres fruitiers. Nous aurons l’occasion d’en parler lors de notre prochaine séance jardinage en novembre. A mélanger aussi avec du compost près à l'usage car mélanger à la terre on risque de fabriquer du « béton », les terres des Coteaux étant très argileuses. Autrefois on mélangeait la cendre à l'argile pour construire les maisons en briques crues.

De l’usage des granulats au jardin :
Mettre des pierres de marbre au pied des tomates par dessus le paillage, permet de renvoyer la lumière  et limite les arrosages. La décomposition du marbre apporte également des éléments minéraux. Vous obtiendrez une bonne production de tomates quasiment sans traitement et avec très peu d'arrosage.


Pouzzolane: pierre volcanique poreuse, très riche en sel minéraux, fonctionne un peu comme une éponge. En granulométrie inférieure à 5mm et enfouie par griffage dans le potager, elle permet de réguler le sol.
Achat groupé de pouzzolane: à réfléchir.
Éviter de mettre du sable dans le potager car il s'infiltre l'été dans les crevasses et disparait avec les pluies d’automnes.


A propos de fruits rouges :
La plantation du fraisier est préférable en automne pour lui laisser le temps de faire ses racines et d’augmenter sa résistance à la chaleur d’été. En effet au printemps, la plante va privilégier la fructification au dépend de l’enracinement.

Pour les framboisiers, effectuer la plantation dans une zone nord-est avec une bonne part d’ombre dans la journée. Il faut beaucoup pailler (dominante déchet de bois) car le framboisier pousse naturellement en forêt où il y a du débardage. Dans l'hiver, il faut rabattre le framboisier d'un peu moins de la  moitié.

Choux fleur, navets, laitues 4 saisons pour fin mars, des oignons, du fenouil sous cloche Petits pois pour le printemps mais très difficile sur les Coteaux Fève à la place des tomates d'été


Que faire face aux ennemis du jardin ?
otiorhynque: se renseigner sur comment s'en débarrasser ? action Marc
Je n’ai pas trouvé de solution curative pour se débarrasser de ce coléoptère nocturne (http://www.walhorti.com/pbi_aux/19_doc_fr.pdf )
. Par contre à titre préventif on peut utiliser la rue (Ruta Graveolens) en infusion ou huile essentielle pour renforcer l’effet toxique de la plante menacée. Cette plante est également utilisée comme médicament, vous pourrez donc en trouver dans les herboristeries (qui malheureusement sont en voie de disparition). Le mieux est d’en cultiver un pied dans son jardin. D’ailleurs à ce sujet on pourrait organiser une session « plantes indispensables au jardin ».
En pièce jointe j’ai mis pour les intéressés la fiche Otiorhynque tirée du livre « Les soins naturels aux arbres » écrit par Eric PETIOT aux Editions du Terran mais ne pas la publier sur le site, les droits de reproduction étant réservés.


Les limaces
: le mieux, c'est les poules (mais également une coupe de bière sans alcool enterrée au ras du sol et muni d’un couvercle troué sur les bords pour laisser passer les limaces mais éviter que le hérisson vienne se délecter)


L'union, st Genies, était une terre de fraisier et de framboisiers Entre Rodez et severac le Chateau, Plein de jardins

Publié dans Jardinage
Lundi, 28 Janvier 2008 01:00

9ième atlier: l'économie et le social

undefined
Sujet au combien important dans le développement durable: le social et l'économie.  Bien que l'économie ne soit pas très développée à St geniès, le social est fondamental pour un village de la taille de St Geniès (cliquez ici pour accès aux planches présentées lors de la réunion)

Avec 2152 habitants en 2008, St Geniès reste pour le groupe de réflexion un village où il fait bon vivre grâce à son cadre de vie, son réseau associatif et à ses installations culturelles, mais il y a un besoin évident de péréniser ce cadre.
- Des associations où le bénévolat s'essoufle. Notre société consomme de l'association sans vouloir trop s'y investir.  Besoin de péréniser sur le long terme ce tissu associatif et de favoriser la solidarité entre les gens.
- Un manque sur le crénau des ados.
- Un nombre croissant de demandeurs d'emploi

Parmi les idées:
- Réapprendre le dialogue inter générationnel en faisant des choses ensemble, en particulier entre les parents et leurs ados. Soutenir des projets d'ados
- Les logements sociaux comme vecteur de mixité sociale et durabilité: de petits loyers à proximité de Toulouse peut permettre aux plus démunis de ne pas être touché par l'augmentation du prix du pétrole
- Un repas de quartier tous les 3 ou 4 ans peut favoriser l'intégration et la solidarité dans un quartier
- Un réseau de Papi/Mamie pour donner un coup de main aux jeunes parents dont la famille se trouve
- Une épicerie sur le village pourrait renforcer ce lien social, particulièrement avec l'arrivé prochaine des 60 logements seniors. (Thème déjà abordé lors du diagnostic initial: ce sujet a aussi un impact sur l'environnement et l'économie du village)‏
- Un journal lumineux (du type de celui de Launaguet) pour diffuser rapidement de l'information aux administrés, en particulier ceux qui n'ont pas Internet
Publié dans Agenda 21
Vendredi, 28 Décembre 2007 01:00

Les transports à St Geniès: l'enquète

undefinedEn Juillet 2007, vous avez découvert dans les Echos un imprimé pour participer à une grande enquète sur les transports à St Geniès. Sur 800 exemplaires distribués, vous avez été 52 familles à répondre, soit environ 7% de la poluation de Saint Geniès.

Vous pourrez trouver le résultat complet en cliquant ici

En synthèse, on pourra retenir les enseignements principaux suivants:

  • 12 000 km par an et par personne, soit près de 600 fois le tour de la Terre chaque année si on cumule sur tous les habitants de St Geniès Bellevue.

  • 1,7 voiture en moyenne par foyer, 1,2 vélo.

  • Malgré une grande diversité des entreprises dans lesquelles les St Geniessois travaillent, 55% des actifs descendent vers Toulouse pour leur travail

  • La voiture est reine pour les déplacements professionnels et privés. 73% prennent leur voiture pour le travail, 9% voiture + Métro, 9% le bus. 88% des réponses se montrent favorables au co-voiturage: certainement un point à creuser dans le futur.

  • Pour les loisirs, les St Geniessois s'avèrent être de fiers marcheurs. Le but de leurs sorties sont principalement les commerces du village ainsi que les ballades sur le chemin des mottes. Plus de commerces de proximité ainsi qu'une meilleure protection des vélos inciteraient à ces moyens de déplacement alternatifs

  • Parmi les idées pour faire avancer le sujet: réduire la vitesse dans le village pour favoriser les déplacements à vélo, augmenter les fréquences du bus ainsi que les destinations desservies, ...

 

Ce rapport pourra être complété et confronté par rapport à l'enquête que l'INSEE est en train de faire sur St Geniès et les communes environnantes sur les transports.

 

Un complément d'enquête pourra être refait l'an prochain pour voir la progression, ainsi que la prise de conscience des habitants de Saint Geniès Bellevue.

D'ici là, vous pourrez creuser un peu le sujet co-voiturage en allant sur le site: http://www.covoituval.org/index.php

Publié dans Agenda 21

undefined Cet atelier se tenait juste après la 'conclusion' du sommet de l'ONU à Bali sur l'énergie. 'Conclusion' si on peut l'appeler ainsi car ce sommet à débouché sur une intention de travailler le sujet après le sommet, en commençant au plus tard en Avril 2008, pour donner une suite aux engagements de Kyoto. Donc, pas d'engagement chiffré mais un engagement à reprendre les discussions. A suivre.

Et bien, à Saint Geniès, on va essayer de ne pas rester sur des paroles. On va essayer de passer aux actes. Dans les Echos de Janvier, nous proposons de lancer un concours pour essayer de réduire tous ensemble nos consommations d'énergie. A gagner: la reconnaissance du Maire, des habitants de St Geniès (et au delà) et la satisfaction d'avoir fait quelque chose de bien !

Cliquez ici pour voir ce dont on a discuté lors de la réunion.

Nous avons donc essayé de voir durant cette réunion ce qu'il faut faire pour s'assurer de la réussite de ce concours. Les principaux points sont les suivants:
- Reclarifier les modalités pratiques du concours: l'article des Echos de Janvier n'est pas assez précis. Il faut donner d'autres infos: que gagne-t-on, quelles sont les catégories, ...
- Disposer d'un bureau d'évaluation de la performance
- Utiliser les Echos comme fil rouge toute cette année pour faire passer des idées, des témoignages de personnes qui ont déjà diminué leur consommation, ...
- Proposer une remise d'un diplome en fin de concours par le Maire et publication d'un article dans les Echos et dans d'autres médias
- ...
Thierry est en train de nous proposer un règlement détaillé. On le publiera dès que dispo, au pire dans les Echos de Mars.
Si vous avez des idées, n'hésitez pas.
Publié dans Agenda 21

GCAT.jpg

Nous sommes en plein débat public (jusqu'en Décembre 2007) sur l'opportunité et le tracé d'un Grand Contournement Autoroutier de Toulouse (GCAT). C'était donc une opportunité pour faire un exercice de réflexion au niveau Agenda 21 sur Saint Geniès Bellevue.

Oui, ce débat pose une vrai question de développement durable de l'agglomération toulousaine: on a des questions sur le social, l'économie et l'écologie.

Vous retrouverez une synthèse des documents mis à disposition sur le site du débat (cliquez ici pour le site). Ce compte rendu (cliquez ici) donne aussi toutes les questions qui ont été identifiées par les membres du groupe. 

Le texte suivant a été envoyé aux organisateurs du débat sur le GCAT et ont aussi été mises sur le forum du débat. On verra bien la suite  donnée à ces questions. A suivre ....

Bonjour,

Dans le cadre du débat public du GCAT, nous avons fait une réunion du groupe de réflexion de l'Agenda 21 de St Geniès Bellevue. Les questions qui suivent ont été identifiées par le groupe, sans réelle réponse dans les documents sur le site du GCAT. Merci d'avance pour vos retours.

Opportunité du projet 
- Sur le site de l'Institut Français du Pétrole, des présentations montrent une déplétion du pétrole (diminution de la production) à partir de 2020-2030. Le prix du pétrole va donc mécaniquement augmenter rapidement. Quelle hypothèse de prix du pétrole avez-vous prix pour vos hypothèses d'augmentation de trafic ? A quoi servirait un grand contournement quand le prix de l'essence devenait dissuasif pour une grande majorité de Toulousains ?
- Qui va rendre obligatoire l'utilisation du grand contournement au trafic de transit ? En effet, si le péage sur le grand contournement est supérieur à celui du passage par Toulouse, personne ne prendra ce contournement, ce qui augmentera mécaniquement le cout du péage.

Alternative au projet de contournement
- Quel serait l'impact sur le trafic du périphérique existant d'une voie prioritaire pour les véhicules avec plus de 2 passagers ?
- Il semble que la majeure partie du traffic de transit ne soit pas la principale cause des encombrements du trafic du périphérique toulousain: si le trafic de transit venait à augmenter, ne serait-il pas possible de bloquer la traversée de Toulouse aux camions en transit pendant les heures de pointe ?


Intermodalité des transports
- Si on veut favoriser les transports en commun, qu'est-il prévu afin de les fiabiliser (heure de passage, fréquence, continuité pendant les grèves, ..) ?
- Quelle hypothèse avez-vous pris par rapport au projet du 2ième aéroport Toulousain ?
- Est-ce que le Canal de l'hers pourrait être utilisé pour le transport en commun ?


Aménagement du territoire
- Comment comptez-vous vous assurer que les routes actuelles ne seront pas touchées et ne seront pas transformées en secteur à péage (afin d'éviter ce qui est arrivé à Muret) ?
- Avez-vous fait une étude pour voir comment agir sur la localisation des PME avec un impact direct sur le trafic du périphérique ?
- La zone de Balma Gramont est en train d'exploser et va donc drainer de plus en plus de personnes, engorgeant encore plus les accès à ce site: le métro et un TSCP desservent bien l'ouest et le Sud du site. Qu'y a-t-il de prévu pour couvrir le Nord et l'Est ?

Eric PEYRUCAIN
www.coteaux21.over-blog.com


Alors, a vous de réagir directement sur le site du débat pour poser vos questions et pour montrer que cela vous intéresse.

Publié dans Agenda 21
Vendredi, 31 Août 2007 01:00

6ième atelier: l'électricité

Pub

Une nouvelle réunion du groupe de réflexion sur le thème de l'électricité. Encore très intéressant. Cliquez ici pour les planches présentées et pour le compte rendu.

Parmi les élements de diagnostic les plus frappants:
- Une augmentation monstre des consommation d'électricité dans le monde: +245% depuis les années 1970
- Une consommation à peu près stable des foyers de St Geniès depuis 10 ans
- 51% des consommations municipales sont liées à l'éclairage public.

Parmi les idées du groupe:

  • Changer nos comportements individuels: Eteindre les pièces en les quittant, faire cuire plusieurs choses à la fois dans le four, moins utiliser le sèche linge, dégivrer plus souvent son congélateur
  • Renouveler avec des appareils efficaces : Utiliser des coupes veilles ou des multi prises avec interrupteur,iInstaller des minuteries dans les pièces de passage, brancher l'eau chaude sur le lave vaisselle
  • Eclairage public: Serait-il possible de couper ou de diminuer l'intensité lumineuse tard la nuit (entre 1h et 5h par exemple) ? Peut-on éclairer avec des LEDs ? Organiser une nuit des étoiles sur l'inter communalité: on coupreait l'éclairage public pendant un crénau horaire. Peut-on avoir de l'éclairage public solaire ?
  • Changer les comportements au niveau du village: Eviter les matchs en nocturne, organiser des dimanches à la campagne pour faire du bois

N'hésitez pas à réagir.

Publié dans Agenda 21
Dimanche, 26 Août 2007 01:00

5ième atelier: L'eau

Agenda 21 Voici venu l'été: quoi de mieux que de réfléchir sur le thème de l'Eau.

Un bilan a été fait par rapport à la rareté de l'eau sur terre et par rapport aux traitements nécessaires pour la rendre potable aujourd'hui.
(Cliquez ici pour la présentation)

La réunion a consisté à essayer de voir comment on pouvait économiser ce liquide précieux. Quelques pistes:

- Formation et sensibilisation: par exemple travailler à l'école sur ce thème.
- Changement de comportements en général, à la maison, au garage, … 
- Des changements à la maison avec de petits ou de gros investissements : installer par exemple des mousseurs sur les robinets afin de moins faire couler d'eau pour un même service

- Des changements au jardin avec de petits ou de gros investissements: par exemple, planter du gazon rustique qui ne demande que peu d'eau.
- Des changements dans le village avec de petits ou de gros investissements: voir comment on pourrait dépenser moins d'eau de ville pour le terrain de sport
(cliquez ici pour le compte rendu)

Publié dans Agenda 21
Page 1 sur 2

L'association Coteaux21

Les statuts de l'association coteaux21 (cliquez sur le lien)

Le bulletin d'adhésion (cliquez sur le lien)

Comment participer

Publier des articles, animer des ateliers, proposer des sujets, des thématiques...
contactez nous

Qui sommes nous ?

Débuté en 2006 par une poignée de citoyens, l'association regroupe aujourd'hui de très nombreuses familles désirant agir pour un futur plus soutenable, sans attendre que tout vienne d'en haut.